Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Lieu de contrôle
Titre de l'instrument de mesure
Échelles des orientations générales à la causalité
Référence

Deci, E.L., & Ryan, R.M. (1985). The General Causality Orientations Scale: self-determination in personality. Journal of Research in Personality, 19, 109-134.

Variables

Douze situations hypothétiques sont présentées. Pour chacune de ces 12 situations, la personne doit répondre à trois sous-questions (sur une échelle de 1 à 7 points) mesurant les aspects d'autonomie, de contrôle et d'impersonnalité.

Référence de la traduction

Vallerand, R.J., Blais, M.B., Lacouture, Y., & Deci, E.L (1987). L’échelles des orientations générales à la causalité : validation canadienne française du « General Causality Orientations Scale ». Revue Canadienne des Sciences du Comportement, 19(1), 1-15.

Population

Cette version a été validée auprès de 165 étudiant(e)s de niveau collégial. Le questionnaire peut cependant s'appliquer à la population générale.

Type de traduction

La version française a été rédigée selon la méthode de la traduction renversée. Deux étudiants gradués bilingues ont produit chacun une version française qui ont été re-traduites dans leur version originale par deux professeurs bilingues. Par la suite, un comité d'experts, composé des quatre personnes impliquées dans les procédures de traductions renversées, une étudiante graduée et l'un des auteurs de la version originale de l'instrument, a révisé la traduction.

Prétest

Des étudiants au baccalauréat en psychologie (N=8) ont répondu au questionnaire. On leur a demandé d'indiquer les mots ou expressions qui semblaient ambigus ou ayant peu de sens pour eux. Aucune ambiguïté n'a été signalée.

Fidélité
 
Cohérence interne: Les coefficients alpha de Cronbach ont été calculés pour chaque sous-échelle : autonomie (alpha=0,757), contrôle (alpha=0,634) et impersonnalité (alpha=0,734);
Stabilité temporelle: corrélations test-retest pour autonomie (r=0,580), contrôle (r=0,714) et impersonnalité (r=0,660).
 
Les relations corrélationnelles entre les sous-échelles sont en accord avec la théorie : autonomie et impersonnalité (r=-0,166), autonomie et contrôle (r=0,089), et impersonnalité et contrôle (r=0,324). Les sous-échelles sont significativement différentes.
 
Validité

Validité concomitante : Des relations avec différents instruments de mesure ont été observées. Le lieu de contrôle de Rotter, l'estime de soi, l'auto-critique et l'échelle de conscience de soi correspondent à la théorie qui sous-tend l'EOGC. De plus les résultats obtenus à ces questionnaires se comparent avantageusement à ceux obtenus avec ces mêmes questionnaires utilisés dans la version originale.

Normes

Les auteurs fournissent les moyennes et les écarts types pour leur échantillon et rapportent leurs équivalents américains.

Personnes ressources

Version originale: Edward L. Deci, Ph.D.
Professor of Psychology
University of Rochester
Téléphone: (716) 275-2461
Courriel: edward.deci@rochester.edu

Version française: Robert J. Vallerand
Professeur, Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
Téléphone: (514) 987-4836
Télécopieur: (514) 987-7953
Courriel: vallerand.robert_j@uqam.ca

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page