Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Relations interpersonnelles
Titre de l'instrument de mesure
Échelle de la qualité des relations interpersonnelles, ÉQRI
Référence

Senécal, C.B., Vallerand, R.J., & Vallières, É.F. (1992). Construction et validation de l'Échelle de la qualité des Relations Interpersonnelles (EQRI). Revue Européenne de Psychologie Appliquée, 42(4), 315-322.

NOTE : cette même référence contient le rapport de 3 études qui seront ci-après nommées Étude 1, 2 et 3.

Variables

L'EQRI se compose de cinq échelles évaluant la qualité des relations interpersonnelles des personnes vis-à-vis de leur famille, leur partenaire amoureux, leurs amis, leurs pairs et les autres gens en général.  Quatre énoncés composent chaque échelle pour donner un total de 20 items.  Le répondant indique sur une échelle de cinq points, allant de 0 («pas du tout») à 4 («extrêmement»), à quel point la relation est harmonieuse, satisfaisante, valorisante et inspire confiance.

Référence de la traduction

L'instrument a été conçu en français.

Population

Étude 1 : 119 étudiants universitaires (femmes = 102, âge moyen = 29,84 ans).

Étude 2 : 386 étudiants universitaires (femmes = 295, âge moyen = 23,5 ans).

Étude 3
 : 95 étudiants universitaires (femmes = 80, âge moyen = 29,43 ans). 

Type de traduction

L'instrument a été conçu en français.

Prétest

Non mentionné.

Fidélité

Étude 1 :
Une analyse de cohérence interne des 5 facteurs indique les alpha de Cronbach suivants: famille (0,89), partenaire amoureux (0,95), amis (0,92), pairs-étudiants (0,90) et gens en général (0,89).

Étude 2 :
Cohérence interne : la corrélation entre inter-item de chaque sous-échelle a été calculée avec l’alpha de Cronbach. Les coefficients alpha sont les suivants: famille (0,91), partenaire amoureux (0,97), amis (0,93), pairs-étudiants (0,91) et gens en général (0,89). Pour ce qui est des corrélation entre les sous-échelles, les corrélations de Pearson varient entre 0,20 et 0,56. 

Étude 3 :
Stabilité temporelle : une analyse de fidélité test-retest (intervalle de quatre semaines) révèle les coefficients de corrélation suivant: famille (0,83), partenaire amoureux (0,74), amis (0,73), pairs-étudiants (0,68) et gens en général (0,69).

Cohérence interne : inter-item : les alphas de Cronbach pour chaque sous-échelle (pré-test et le post-test) sont les suivants: famille (prétest=0,89; post-test=0,95), partenaire amoureux (prétest=0,95; post-test=0,93), amis (prétest=0,91; post-test=0,92), pairs-étudiants (prétest=0,90; post-test=0,94) et gens en général (prétest=0,89; post-test=0,95). 

Validité

Étude 1 :
Une analyse factorielle exploratoire de la version préliminaire de L’EQRI révèle la présence des cinq facteurs susmentionnés qui expliqueraient pour 78,4% de la variance.

Étude 2 :
Une analyse factorielle confirmatoire de la version expérimentale de LEQRI a été faite et soutienne, dans l’ensemble, la structure de L’EQRI.

Validité de construit :  la validité de construit de l'EQRI a été testée en corrélant les scores de ses sous-échelles à ceux d'échelles de santé mentale. De façon générale, plus les personnes ont de bonnes relations interpersonnelles et plus ils affichaient une forte estime personnelle (Rosenberg, 1965) et une satisfaction de vie élevée (Diener et al., 1985), moins ils souffraient de symptômes (Nguyen et al.,1983) et de sentiments dépressifs (Beck, 1978).

Étude 3 : Non mentionné. 

Normes

Non mentionné.

Personnes ressources

Version originale française : Caroline Sénécal
Direction de la Faculté des sciences sociales
Université Laval
Téléphone: (418) 656-2131, poste 3895
Télécopieur: (418) 656-3697
Courriel: Caroline.Senecal@fss.ulaval.ca

Lien vers l'instrument
QRI.pdf
Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page