Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Solitude
Titre de l'instrument de mesure
Échelle de solitude de U.C.L.A.
Référence

Russel, D., Peplau, L.A., & Cutrona, C.E. (1980).  The revised U.C.L.A. loneliness scale: concurrent and discriminant validity evidence.  Journal of Personality and Social Psychology, 39, 472-480.

Russel, W.A., & Johnson, T.B. (1980).  From loneliness to anomia.  In Hartog, J, Audy, J.R., & Cohen, Y.A. (Eds).  The Anatomy of Loneliness.  New York: International. University Press, pp.284-302.

Variables

Le questionnaire est composé de 20 sentiments spécifiques à la solitude et le répondant doit indiquer la fréquence d'apparition de ces sentiments sur une échelle de 1 (jamais) à 4 (souvent). Exemples de ces sentiments : «1- Je me sens sur la même longueur d’ondes que les gens autour de moi; 2- Je n’ai pas assez d’amis; 3- Il n’y a personne vers qui je peux aller». Le score maximum est de 80.

Référence de la traduction

de Grâce, G.R., & Joshi, P. (1990).  Adaptation Française de l'Échelle de Solitude UCLA Auprès des Personnes Agées.  Communication scientifique, IVe Congrès international francophone de gérontologie.

Étude 1 :
de Grâce, G.R., & Joshi, P., & Pelletier, R. (1993).  L'échelle de solitude de l'Université Laval (ÉSUL) : validation canadienne-française du "UCLA loneliness scale".  Revue Canadienne des Sciences du Comportement, 25(1), 12-27.

NOTE : cet article contient 3 études qui seront ci-après appelées Étude 1a, 1b et 1c.

Population

Étude 1a :
Cent vingt-neuf étudiantes (femmes) universitaires (âge moyen = 23 ans; e.t. = 6,07) et 49 étudiants (hommes) universitaires (âge moyen = 22 ans; e.t. = 3,18).

Étude 1b:  
Soixante-trois femmes et 147 hommes âges de 65 ans ont participé à cette seconde étude.

Étude 1c: 
Quarante femmes (âge moyen= 63 ans; e.t.= 5,26) et 24 hommes (âge moyen= 65 ans; e.t.= 4,48) inscrits au cours offerts à l'extension de l'enseignement de l'Université Laval dans la section «Entretiens du 3e âge».

Type de traduction

Études 1a, 1b et 1c : Traduction renversée faite par deux juges indépendants bilingues. Les deux juges se sont ensuite rencontrés avec les 3 versions (originale, française et retraduite anglaise) pour discuter des détails et rendre la version finale la plus claire et exacte possible.

Prétest

Études 1a, 1b et 1c : Non mentionné. 

Fidélité

Étude 1a :
Cohérence interne: les coefficients alpha de Cronbach atteignent 0,88 pour l'ensemble de l'échantillon, 0,87 pour les hommes et 0,89 pour les femmes.

Les corrélations items-total s'étendent de 0,20 pour l'item 4 à 0,67 pour l'item 18.

Cependant l'item 4 ne correspond pas aux critères de cohérence du construit proposés par Carmines et Zeller (1979) variant entre 0,30 et 0,80. Une seconde analyse de la cohérence interne a été effectuée mais sans l'item 4. Les résultats indiquent des coefficients alpha de Cronbach de 0,89 pour l'échantillon total, 0,88 pour les hommes et 0,90 pour les femmes.

Étude 1b :
Les corrélations items-total vont de -0,14 (item 4) à 0,67 (item 14). Trois items ne correspondent pas aux critères de cohérence du construit préétablis entre 0,30 et 0,80. Ce sont les items 2 (r= 0,29), 4 (r= -0,14) et 8 (0,29).

Étude 1c :
Fidélité test-retest: les coefficients de corrélation après huit semaines sont de 0,86 chez les femmes et de 0,84 chez les hommes. Le coefficient est de 0,85 pour l'échantillon total.
Les coefficients alpha de Cronbach sont à la première évaluation de 0,88 et à la seconde de 0,90 pour l'échantillon total;
Les corrélations items-total sont évaluées pour le prétest et le post-test. Au prétest, les coefficients s'étendent de -0,15 (item 4) à 0,77 (item 14) et, au post-test, de -0,32 (item 4) à 0,76 (item 14). Au prétest, les items 2 et 4 ne correspondent pas aux critères de cohérence du construit alors qu'au post-test, seulement l'item 4 s'avère hors normes.  Une fois l'item 4 retranché des analyses, la cohérence interne du test s'améliore en affichant des alpha de Cronbach de 0,90 au prétest et de 0,93 au post-test. 

Validité

Étude 1a :
Une analyse factorielle révèle une structure à facteur unique. La variance commune entre les variables est de 32% sur l'ensemble de l'échantillon, 33% chez les femmes et 29% chez les hommes.

Étude 1b :
L'analyse factorielle indique la présence d'un seul facteur. La variance commune entre les variables est de 29% sur l'ensemble de l'échantillon, de 27% pour les femmes et de 31 % pour les hommes.

Validité concomitante: les corrélations entre l'ÉSUL et l'Échelle de satisfaction de vie (ESV; Blais, Vallerand, Pelletier & Brière, 1989) sont significatives chez les femmes (r= -0,53) et chez les hommes (r= -0,54).  Elles sont également significatives entre l'ÉSUL et l'Inventaire de dépression de Beck (IDB; Gauthier, Morin, Thériault & Lawson, 1982) pour les femmes (r=0,52) et les hommes (r= 0,48).  de Grâce, Joshi et Pelletier rapportent que ces résultats sont similaires à ceux obtenus avec la version originale du questionnaire de solitude.

Validité discriminante: pour déterminer la validité discriminante de l'ÉSUL en fonction du niveau de dépression, les répondants à l'IDB ont été classés en trois sous-groupes : non-dépressifs (n=21); dépressifs légers (n=49); et dépressifs sévères (n=40). Soixante-sept pour cent des femmes et 66% des hommes du groupe non dépressifs sont correctement classés; 43% des femmes et 25% des hommes légèrement dépressifs sont correctement classifiés; et 72% des femmes et 75% des hommes du groupe sévèrement dépressifs sont bien classés.

Étude 1c :
Une analyse factorielle révèle à nouveau une structure factorielle à facteur unique. La variance commune entre les variables a été évaluée à 36% au prétest et à 38% au post-test.

Normes

Études 1a, 1b et 1c : Les moyennes, écarts-types, médianes et étendues sont données pour chaque groupe.

Personnes ressources

Version française : Gaston-René de Grâce
Membre de L’Institut de psychologie, d’expertise et de médiation
Téléphone : 418-522-1494, poste 42
Courriel de l’institut : info@institutpsy.com 

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page