Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Stress et stresseurs
Titre de l'instrument de mesure
Mesure de stress psychologique (MSP) : versions à 9, 25, 49 et 53 items.
Rfrence

Étude 1/Versions à 53 et 27 items :
Lemyre, L., & Tessier, R. (1988).  Mesure de stress psychologique (MSP): se sentir stressé(e). Revue Canadienne des Sciences du Comportement, 20, 302-321.

Étude 2/Versions à 49 et 25 items :
Lemyre L., Tessier R., & Fillion L. (1990). La Mesure du stress psychologique: manuel d’utilisation. Québec, Qué: Behaviora.

Étude 3/Version à 9 items :
Lemyre, L. & Tessier, R. (2003). La mesure de stress psychologique en recherche de première lgne : concept, modèle et mesure. Canadian Family Psysician – Le Médecin de famille canadien, 49, 1166-1168.

Variables

L'échelle, peu importe le nombre d’items qu’elle contient, est composée de symptômes-descripteurs de problèmes affectifs, cognitifs, comportementaux et physiques. Le répondant indique jusqu'à quel point les items le décrivent depuis les 4 ou 5 derniers jours.  Exemples d’items (de la version à 53 items) :« 1- Je suis tendu(e) ou crispé(e), 2- Je me sens la gorge serrée ou j’ai la bouche sèche, 3- Je prends plus de deux consommation d’alcool par jour ». Les choix de réponses vont de 1 (=pas du tout) à 8 (=énormément).

Rfrence de la traduction

L'instrument a été conçu en français.

Population

Étude 1 :
La version finale de 53 items a été testée sur, en un premier temps sur 66 personnes âgées entre 20 et 62 ans (âge moyen = 33 ans) et ensuite, 44 étudiants en médecine dentaire.

Étude 2 :
L’échantillon normatif qui a été constitué par le groupement de 11 études différentes réalisées entre 1984 et 1988 est composé de 1520 sujets (femmes = 58%) d’âge variant entre 18 et 65 ans (N=134, 9% de la population est âgée de plus de 44 ans).

Étude 3 :
Non mentionné. 

Type de traduction

L'instrument a été conçu en français.

Prtest

Étude 1 :
Quinze personnes, non expertes mais intéressées par la question du stress, rapportent 95 indicateurs de l'état de stress pour eux-mêmes, pour leur conjoint et pour les autres. 

Dans une seconde étape, les items mentionnés sont soumis à 98 adultes inscrits à un cours universitaire en mathématique.  On leur demande d'évaluer, sur une échelle de 1 (pas du tout) à 8 (tout à fait), "jusqu'à quel point l'item correspond à une manifestation d'état de stress".  Les énoncés dont la moyenne n'excède pas 4,5 (le milieu de l'échelle) sont abandonnés.  Il en reste 74.  Une analyse de cohérence interne (fidélité) permet de retenir 60 items dont la corrélation interitems se situe entre 0,30 et 0,80.  Quatre-vingt-dix-sept adultes universitaires participent à cette phase de l'étude.  Le coefficient alpha (Cronbach) est de 0,97 pour les 60 items.  De nouvelles corrélations interitems sont effectuées lors d'une étude portant sur la fiabilité du rapport verbal par le conjoint et des items ne correspondant pas aux critères (entre 0,30 et 0,80) sont éliminés.  La liste est alors réduite à 53 énoncés.

Étude 2 :
Même processus qu'au dessus.

Étude 3 :
Non mentionné. 

Fidlit

Étude 1 :
Une analyse test-retest (intervalle de 2 semaines) est menée auprès de 66 adultes inscrits(es) à l'éducation permanente au niveau collégial. Les corrélations sont de 0,64 pour la version complète, de 0,69 pour la version A et de 0,56 pour la version B.

Étude 2 :
Cohérence interne : la moyenne des corrélations item-total est de 0,56 pour la version 49 items, 0,57 pour la forme 25 items-A et 0,54 pour la version 25 items-B. De plus, les corrélations inter-items sont de 0,33 (49 items), 0,35 (25 items-A) et 0,32 (25 items-B). Finalement, chacune des versions abrégées a un coefficient de corrélation de Pearson avec la version 49 items égale à 0,98.

Stabilité temporelle : Une analyse test-retest (intervalle de 2 semaines) est menée auprès de 66 adultes inscrits(es) à l'éducation permanente au niveau collégial. Les corrélations sont de 0,63 pour la version complète (49 items), de 0,68 pour la version 25-A et de 0,56 pour la version 25-B. Les alphas de Cronbach pour la première passation sont de 0,96 pour la version 49 items et de 0,92 pour les versions 25 items. Les résulats sont comparables pour la seconde passation. 

Étude 3 :
Les auteurs soutiennent que la version à 9 items affiche les mêmes qualités psychométriques de fidélité et de consistance interne (0,89) que les versions à 49 et 25 items. 

Validit

Étude 1 :
Des résultats obtenus à une analyse de validité hypothético-déductive sont en accord avec la théorie: les étudiants ont davantage le sentiment de se sentir stressés en période d'examens qu'en période de vacances.  La validité concomitante a été évaluée avec l'ASTA (état et trait d'anxiété) et le BDI (dépression) de Gauthier et al. (1982).  Les résultats indiquent que le MSP est lié davantage à l'ASTA (état: r=0,29; trait: r=0,36) qu'au BDI (r=0,18).

Étude 2 :
Une analyse factorielle confirmatoire est faite sur l’échelle à 53 items, avec l’échantillon normatif de 1520 personnes. De cette analyse se dégage une seule composante se dégage, expliquant 36% de la variance. C’est sur cette première composantes principale que seuls les items présentant un coefficient de saturation supérieur à 0,30 sont retenus. La version à 53 items est ainsi réduite à une version à 49 items et les version courtes de 27 items sont réduites à 25 items. Une analyse factorielle sur cette version (49 items) révèle la même composante explqiuant également 36% de la variance.

Validité de convergence : le MSP a été corrélé avec l’inventaire de dépression de Beck (IDB) et le ASP de Spielberg. Les résultats démontrent une forte corrélation entre la dépression, l’anxiété et le stress.

Le MSP démontre également une très bonne validité prédictive (coefficient de structure = 0,85) et discriminante (entre les dépressifs et les schizophrènes).

Étude 3 :
La version à 9 items affiche une validité comparable aux versions de 49 et 25 items. 

Normes

Les centiles et les scores T sont donnés pour la version à 49 items et les deux versions abrégées de 25 items. Ces informations sont données pour les hommes et les femmes séparément et pour la population complète.

Personnes ressources

Version originale : Louise Lemyre
Chercheure, Institut de recherche sur la santé des populations
University of Ottawa
Téléphone : (613) 562-5800, ext. 1196
Télécopoieur : (613) 562-5350
Courriel : louise.lemyre@uOttawa.ca

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Ralisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page