Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Troubles cognitifs
Titre de l'instrument de mesure
Détérioration cognitive observée, DÉCO
Référence

Ritchie, K., & Fuhrer, R. (1994).  La mise au point et la validation en France d'un test de dépistage de la démence sénile. Revue de Gériatrie, 19(4), 233-242.

Variables

Une série de 19 items portant sur des changements intellectuels et comportementaux sont présentés à un proche d'un patient susceptible de connaître une détérioration cognitive. Le répondant indique si, comparativement à l'année dernière, le comportement de son parent dans ces situations est mieux ou à peu près pareil (2), moins bien (1) ou beaucoup moins bien (0). Les premiers items du questionnaire sont : « 1 – Se rappelle-t-il aussi bien qu’avant le jour de la semaine et le mois?; 2 – S’il sort de la maison, est-ce qu’il reconnaît aussi bien qu’avant son chemin?; 3 – Y a-t-il des changements dans sa capacité à se rappeler sa propre adresse ou son numéro de téléphone? ».  Les scores s'étendent de 0 à 38, un score bas signifiant une faible performance.

Référence de la traduction

L'instrument a été conçu en français.

Population

L'échantillon se compose de 344 personnes de plus de 65 ans, regroupés selon le niveau de démence (normal, léger, modéré).

Type de traduction

L'instrument a été conçu en français.

Prétest

Cent quarante-sept familles ont été interrogées sur les changements intellectuels et comportementaux survenus chez un parent atteint de la maladie d'Alzheimer. Une série de 28 items sont ressortis de cet entretien semi-ouvert. Une étude pilote a permis de retrancher quelques items au pouvoir de reproductibilité faibles ou redondants. La version finale de la liste des comportements contient 19 items.

Fidélité

Cohérence interne : la valeur de l'alpha de Cronbach pour l'ensemble du test est de 0,97.

Fidélité test-retest : vingt personnes ont répondu au test une seconde fois dans un intervalle de deux semaines. Le coefficient de corrélation de Pearson est de 0,92 (p<0,001).


La fidélité inter-juges évaluée auprès de 47 personnes affiche une corrélation de 0,87 (p<0,000).

Validité
 
Validité apparente : comme le test a été mis au point avec la collaboration des familles de personnes atteintes de démence, les auteurs estiment la validité apparente satisfaisante.
 
Validité de structure : les auteurs mentionnent que le DÉCO est en accord avec les théories actuelles du déclin cognitif.
 
Validité concomitante et empirique : les participants ont été séparés en trois groupes selon le niveau de démence estimé avec les critères du DSM-III. Les scores moyens pour les trois groupes s'avèrent significatifs (F= 238,9, p<0,0001). Le DÉCO est comparé à deux tests évaluant les performances cognitives : le MMS et le test d'Iowa. Les auteurs ont évalué la capacité de chacun des tests à classer les sujets dans la catégorie pré-identifiée par le DSM-III. La méthode du calcul de l'aire sous la courbe ROC a été retenue pour estimer la capacité de dépistage des tests. L'aire sous la courbe du DÉCO, du MMS et du test d'Iowa sont respectivement 0,94, 0,94 et 0,90. Plusieurs scores-seuils (avec les sensibilités et spécificités appropriées) sont proposés pour le DÉCO.
 
Normes

Non mentionné.

Personnes ressources

Version originale française : Karen Ritchie
Directrice de l’unité de recherche : « Pathologies du Système Nerveux : Recherche Epidémiologique et Clinique »
INSERM
Téléphone : 04 99 61 45 60   ou   06 08 83 39 87
Courriel : ritchie@montp.inserm.fr

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page