Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Personnalité
Titre de l'instrument de mesure
L’inventaire du tempérament et du caractère (TCI)
Rfrence

Cloninger, C.R., Svrakic, D.M. & Thomas, R. (1993). A Psychobiological Model of Temperament and Character. Archives of General Psychiatry, 50(12), 975-990.

Variables

Ce questionnaire peut être utilisé pour l’évaluation d’une population clinique ou non clinique. La version originale comporte 226 propositions tandis que la version abrégée en comporte seulement 125. Le répondant doit répondre « vrai » ou « faux » pour chaque item, selon que les propositions s’appliquent ou non à sa personnalité. Les propositions se divisent en 3 dimensions de caractère (la détermination : SD, la coopération : C et la transcendance : ST) et 4 dimensions de tempérament (la recherche de nouveauté : NS, l’évitement du danger : HA, la dépendance à la récompense : RD et la persévérance : P). On retrouve également 25 sous-scores correspondant à 3-5 facettes de chacune des dimensions principales. Le score se calcul simplement en additionnant les scores brutes divisés par le nombres d’items de la dimension. Exemples de propositions : « 181. J’aime explorer de nouvelles méthodes pour faire les choses, 125. J’obéis souvent à mon instinct ou à mon intuition, sans réfléchir à tous les détails de la situation, 157. Je ne m’inquiète jamais des choses terribles qui pourraient arriver dans l’avenir, … ».

* Il existe une version informatique validée (par Pélissolo et al., 1997) du TCI.

Rfrence de la traduction

Étude 1 :
Pélissolo, A. & Lépine, J.-P. (1997). Traduction française et premières études de validation du questionnaire de personnalité TCI. Annales Médico-Psychologiques, 155(8), 497-508.

Étude 2 :
Chakroun-Vinciguerra, N., Faytout, M., Pélissolo, A., Swendsen, J. (2005). Validation française de la version courte de l’inventaire du tempérament et du caractère (TCI-125). Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive, 15­(1), 27-33.

Population

Étude 1 :
Étude A (population non clinique) : 65 sujets âgés entre 18 et 45 ans (femmes = 60, âge moyen = 23,7 ans), tous étudiants.

Étude B (population clinique) : 29 patients psychiatriques âgés entre 21 et 67 ans (femmes = 17, âge moyen = 42,3 ans), dont les scores moyens aux échelles HAD anxiété et dépression étaient respectivement de 10,9 et 8,7. 

Étude C (étude de la structure factorielle) : 242 sujets âgés de 19 à 78 ans (femmes = 132), dont les scores au Hospital Anxiety and Depression Scale (HAD) étaient en moyenne de 11,2 pour l’anxiété et de 7,9 pour la dépression. Tous ces sujets sont des patients hospitalisés ou suivis en psychiatrie, présentant en majorité des troubles anxieux et/ou dépressif ou des troubles addictifs.

Étude 2 :
Deux cent soixante dix-neuf (279) étudiants universitaires ont participés à cette étude (femmes = 68,1%, âge moyen = 19,5 ans). 

Type de traduction

Étude 1 :
La traduction française a fait l’objet de plusieurs versions successives, chaque modification ayant pour but de simplifier la formulation et rendre la version applicable à une culture francophone. Tout au long du processus, les chercheurs ont collaboré avec des psychologues anglophones qui contrôlaient, à chaque étape, par « rétro-traduction », la concordance sémantique des reformulations avec la version originale.

Étude 2 : Non mentionné.

Prtest

Étude 1 : Des passations exploratoires ont été faites afin d’élaboré la version finale de la version française. Aucun détail n’est donné sur ces prétests.

Étude 2 : Non mentionné.

Fidlit

Étude 1 :
Étude A : La stabilité temporelle a été évaluée par une analyse test-retest (intervalle = 36 jours). Les coefficients de corrélation intra-class (CIC) pour chacune des 7 dimensions varient entre 0,81 à 0,92 ce qui est très satisfaisant. Pour ce qui est des CIC pour les sous-scores, ils sont moins élevés mais restent presque tous au-dessus de 0,70.

Étude B : Dans cette étude, l’intervalle de l’analyse test-retest variait entre 84 et 209 jours (moyenne = 107 jours). Cette analyse révèle une stabilité temporelle similaire à l’échantillon non clinique avec la majorité des CIC au-dessus de 0,87, l’exception étant les dimensions RD et P (CIC de 0,69 et 0,70 respectivement).

Étude C : Non mentionné.

Étude 2 :
Cohérence interne : Les coefficient alphas de Cronbach calculés pour chacune des sous-scores varient entre 0,30 et 0,87 (moyenne = 0,59). 

Validit

Étude 1 :
Étude A : Non mentionné.

Étude B : La corrélation entre la variation des scores du TCI et du HAD, entre les deux passations (test-retest) a été calculée. Cette corrélation révèle une corrélation significative entre la dimension HA du TCI et le HAD anxiété (r=0,60).

Étude C : Une analyse en composantes principale avec rotation orthogonale Varimax réalisées sur l’ensemble des sous-scores révèle une solution à 7 facteurs. Dans cette solution, les dimensions NS, P, SD, C et ST sont bien représentées mais la dimension HA n’apparaît qu’avec des poids factorielles négatifs sur le facteur de SD et RD est réparti sur deux facteurs différents. Ces résultats ne conforment pas avec les trouvailles de Cloninger donc une analyse effectuée séparément sur les sous-scores a été menée. Cette seconde analyse isole une solution à 3 facteurs (expliquant respectivement 27%, 16% et 11% de la variance totale) pour les traits de caractère et 4 facteurs (expliquant respectivement 24%, 16%, 11% et 8% de la variance totale) pour les traits de tempérament.

De plus, ils ont trouvé que le score HAD anxiété est corrélé significativement avec la dimension HA du TCI (r=0,47), négativement avec la dimension SD (r=-0,42) et très faiblement avec la dimension C (r=-0,24). Le score HAD dépression présente le même profil de corrélations.

Étude 2 :
Analyse en composantes principales : Cette analyse faite sur l’ensemble des sous-échelles du TCI révèle un modèle à 6 facteurs expliquant 56% de la variance totale. Deux autres ACP avec rotation Varimax ont été effectuées pour les traits de tempérament et les traits de caractère. Les traits de tempérament ont révélé une solution à 4 facteurs expliquant 62,3% de la variance totale tandis que les traits de caractère ont révélé une solution à 3 facteurs expliquant 51% de la variance. Cette structure factorielle de la version courte (TCI-125) est très proche de celle trouvée par Cloninger.

Normes

Études 1 et 2 : Non mentionné.

Personnes ressources

Version française: Dr. Antoine Pélissolo
Psychiatre, Praticien Hospitalier, titulaire HDR
Service de psychiatrie adulte, Hôpital Pitié-Salpêtrière et Centre Émotion – UPMC CNRS USR 3246
Courriel : antoine.pelissolo@upmc.fr

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Ralisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page