Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Services professionnels
Titre de l'instrument de mesure
Échelle d’attentes de consultation: EAC
Référence

Laprise, R., Dufort, F., Lavoie, F. (2001) Construction et validation d’une échelle d’attentes en matière de consultation auprès d’aidants de personnes âgées. Revue Canadienne du Vieillissement, 20, 211-232.

Variables

Cette échelle comporte 28 items estimant les attentes de consultation sur la base du modèle de Caplan (1970, 1973) et l’adaptation suggérée par Myers et al. (1993). Les aidants doivent indiquer dans quelle mesure ils présentent des attentes de consultation globales et spécifiques quant à recevoir de l’information (items 1, 11, 14, 15, 19, 20, 23); à développer des habiletés (items 2, 6, 10, 12, 17, 22, 27); à soutenir la confiance en soi (items 3, 7, 16, 21, 25, 26, 28) et à pallier les difficultés rationnelles (items 4, 5, 8, 9, 13, 18, 24). Tous les items sont évalués sur une échelle de type Likert allant de 1 (=pas du tout d’attente) à 5 (=énormément d’attente), donnant un score possible de 28 à 140. Exemple d’item : « Actuellement, compte tenu de mes besoins et de mes difficultés rencontrées dans ma situation personnelle d’aidant, mes attentes auprès d’un consultant seraient les suivantes… 1. Obtenir toute l’information sur le problème actuel de mon parent malade ».

Référence de la traduction

L'instrument a été conçu en français.

Population

L’échantillon est constitué de 78 aidants (femmes=52) dont 44 âgés entre 28 et 58 ans; les autres âgés de 60 ans et plus. Tous les aidants devaient vivre ou non en cohabitation, avoir un contact régulier avec une personne âgée malade vivant à domicile ou en milieu d’hébergement et être le parent portant le plus d’aide.

Type de traduction

L'instrument a été conçu en français.

Prétest

Non mentionné.

Fidélité

Cohérence interne : les alphas de Cronbach de l’EAC, pour l’échelle globale et les sous-échelles, varient entre 0,89 et 0,95. Les corrélations « énoncés-score global » sont entre 0,48 et 0,79.

Stabilité temporelle : 43 des 78 sujets ont participés à une analyse test-retest (intervalle d’environ 3 semaines). Les coefficient de corrélation de Pearson sont de 0,63 (échelle globale); 0,75 (sous-échelle information); 0,61 (sous-échelle pratique d’habilités); 0,74 (sous-échelle confiance en soi); 0,68 (sous-échelle difficultés rationnelles).

Validité

Validité de construit :
2 caractéristiques ont été utilisés pour évaluer ce type de validité :

1) consistance interne (corrélation entre les sous-échelles et le score global) : les coefficients de corrélation de Pearson sont tous significatifs (p<0,01), variant entre 0,67 et 0,91.

2) validité convergente : l’EAC a été comparé l’Échelle de besoin de soutien et l’Échelle de détresse psychologique. Toutes les corrélations entre les attentes de consultation et les besoins de soutien et la détresse psychologique étaient modérées (toutes avaient un p<0,01), ce qui appuie la validité de construit de l’EAC.

Normes

Non mentionné.

Personnes ressources

Version originale française : Francine Lavoie
Professeure, École de psychologie
Université Laval
Téléphone : 418 656-2131 poste 7496
Télécopieur : 418 656-3646
Courriel : francine.lavoie@psy.ulaval.ca

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page