Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Dépression
Titre de l'instrument de mesure
Échelle de dépression gériatrique
Rfrence

Version originale :
Yesavage, J.A., Brink, T.L., Rose, T.L. Lum, O., Huang, V., Adey, M., & Leirer, V.O. (1983). Development and validation of a geriatric depression screening scale: a preliminary report. Journal of Psychiatric Research, 17, 37-49.

La version à 15 items est décrite dans:
Sheik, J.I., Yesavage, J.A. (1986). Geriatric Depression Scale (GDS): recent evidence and development of a shorter version.  Taken from: T.L. Brink (Ed.), Clinical Gerontology: a Guide to Assessment and Intervention. New York: Haworth Press.

Les versions anglaise de 15, 10 et 4 items sont disponibles dans :
D’Ath, P., Katona, P., Mullan, E., Evans, S., Katona, C. (1994). Screening, detection and management of depression in primary care attenders. ! : the acceptability and performance of the 15 items Geriatrics depression Scale (GDS15) and the development of shorter versions. Family Practice, 11, 260-266.

Il est également possible d’utiliser l’Échelle de dépression gériatrique lors d’entrevues téléphoniques (les qualités métrologiques de cette utilisation de la version française ne sont pas documentées). On retrouve une description de cette utilisation dans :
Burke, W.J., Roccaforte, W.H., Wengel, S.P., Conley, D.M., & Potter, J.F. (1995). The reliability and validity of the Geriatric Depression Rating Scale administered by telephone. Journal of the American Geriatrics Society, 43, 674-679.

Variables

L'échelle originale contient 30 items qui évaluent les manifestations de la dépression gériatrique. À chaque question, le sujet répond «oui» ou «non» en fonction de l'état dans lequel il s'est senti pendant la semaine précédente. Une réponse positive à vingt des trente questions et une réponse négative aux dix autres questions (1,5,7,9,15,19,21,27,29 et 30) indiquent la présence possible de dépression. Un score de 0 à 10 signifie l'absence de dépression, de 11 à 20 une dépression légère et de 21 à 30 une dépression modérée ou grave.

La version abrégée à 15 items contient les items : 1, 2, 3, 4, 7, 8, 9, 10, 12, 14, 15, 17, 21, 22, et 23 de la version originale.

La version courte à 4 items (selon D’Ath) contient les items : 1, 3, 8 et 9 de la version originale et la version à 4 items de Clément et al. (1997), appelée la mini-GDS contient les items : 3, 9, 16 et 22 de la version originale.

Rfrence de la traduction

Étude 1 : (version 30-items)
Bourque, P., Blanchard, L., & Vézina, J. (1990). Étude psychométrique de l'Échelle de dépression gériatrique. Revue Canadienne du Vieillissement, 9, 348-355.

Étude 2 : (version 30 items)
Laprise, R., & Vézina, J. (1988). Diagnostic Performance of the Geriatric Depression Scale and the Beck Depression Inventory with Older Adults Nursing-home Residents. Canadian Journal on Aging, 17, 401-413.

Étude 3 : (version 30, 15, 4 [selon D’Ath, 1994] et 4 [selon Clément, 1997])
Clément, J.P., Nassif, R.F., Léger, J.M., Marchan, F. (1997). Mise au point et contribution à la validation d’une version française brève de la Geriatric Depression Scale. L’Encéphale, 23, 91-99.

Une version française à 4 items (modifiée de celle de Clément et al 1997) est présentée et décrite dans :
Référence 4 :
Thomas, P., Hazif-Thomas, C., Clément, J.P. (2008). L’échelle de dépression gériatrique en 4 items. Revue de Gériatrie, 33(8), 733-134.

Population

Étude 1 :
Les sujets de l'étude sont tous des personnes âgées francophones, provenant du Nouveau-Brunswick (n=316, femmes=192, âge moyen =73,9 ans) et de la région de Québec (n=327, femmes =230, âge moyen = 71,7 ans), pour un total de 643 participants.

Étude 2 :
Soixante six personnes âgées de 60 à 98 ans, vivants en centre d’accueil et ayant un score de 23 ou plus au MMSE (Folstein, 1975). Vingt-sept étaient diagnostiquées dépressives par un psychiatre (âge moyen = 78,06 ans) et 39 étaient non-déprimées (âge moyen = 78,64 ans).

Étude 3 :
Les sujets étudiés sont divisés en deux groupes : le premier (G1) est composé de 181 patients en hospitalisation complète ou de jour, répondant aux critères d’épisode dépressif de la CIM10 et ayant un score au MMSE de 15 ou plus (femmes = 109, âge moyen = 73,2 ans); le second (G2) est composé de 66 sujets témoins pris au hasard de clubs du troisième âge dans la région de Limoges (femmes = 60, âge moyen = 73,8 ans).

Type de traduction

Étude 1 : Traduction simple: un service de traduction a été chargé de développer la version française.

Étude 2 : Les auteurs ont utilisés la version traduite dans l’Étude 1.

Étude 3 : La traduction au français a été faite par Clément. Les versions françaises ont ensuite été retraduites par un linguiste anglais bilingue pour vérifier la conformité de la traduction à l’original, ce qui a conduit a quelques réajustements par rapport aux grilles utilisées préalablement.

Prtest

Étude 1 : Le questionnaire a été administré à 100 personnes âgées pour vérifier la compréhension de la formulation des items et de leur contenu. Après quoi, quelques corrections ont été faites par le traducteur.

Étude 2 : Non mentionné.

Étude 3 : La version traduite a été administrée à 20 sujets âgés pour vérifier sa congruence sémantique et culturelle.

Fidlit

Étude 1 :
Stabilité temporelle : Un test-retest avec un intervalle de quatre semaines chez un sous groupe de 54 sujets (N.-B.) et de 51 sujets (Qué) révèle une bonne stabilité temporelle (r=0,83 et r=0,70 respectivement).

Cohérence interne (formule 20 du Kuder Richardson): 0,84 pour l'échantillon du Nouveau-Brunswick et 0,90 pour l'échantillon du Québec. La méthode des deux moitiés (Guttman split-half) indique un coefficient de 0,82 pour le Nouveau-Brunswick et de 0,88 pour le Québec.

Étude 2 :
Stabilité temporelle : un test-retest (N=33, intervalle de 2 semaines) a révélé un coefficient de corrélation de 0,70 entre les deux évaluations.

Étude 3 :
La cohérence interne de l’échelle à 4 items a été (évaluée avec le coefficient Kuder-Richardson Formula 20) est de 0,66; la corrélation item-score total est à 0,46 (p<0,0001); la corrélation moyenne inter-item est à 0,73 (p<0,0001); le coefficient de fidelité pair-impair est à 0,41 (p<0,0001).

Validit

Étude 1 :
Validité concomitante établie en corrélant les scores de l'Échelle de dépression gériatrique (EDG) et du Questionnaire de dépression de Beck (QDB: Bourque & Beaudette, 1982). Le coefficient de corrélation obtenu est de 0,63 (N-B) et de 0,76 (Qué); une analyse factorielle indique un seul facteur qui explique 23% de la variance totale.

Étude 2 :
Validité discriminante : les sujets dépressifs ont obtenu des scores significativement plus élevés que les participants non-déprimés.

Validité concomitante : le GDS a été comparé au questionnaire de dépression de Beck et le coefficient de corrélation est de 0,74.

Étude 3 :
La mini-GDS (4 items) est fortement corrélée avec le GDS-30 (r=0,84, p<0,0001) et avec l’échelle de Pichot (QD2A) (r=0,64, p<0,0001). De plus, la sensibilité et la spécificité sont respectivement de 69% et 80% au score seuil de 0/1.

Référence 3 :
Les auteurs relatent une méta analyse faite par Wancata et Col (2006) sur la GDS. De cette étude, la sensibilité moyenne de la GDS-30 était de 0,753 et la spécificité moyenne de 0,770. Pour ce qui est de la GDS-15, les valeurs étaient respectivement de 0,805 et de 0,750.

Normes

Étude 1 : Bourque et al. (1990) mentionnent les moyennes et les pourcentages obtenus par leurs sujets. Laprise et Vézina rapportent la sensibilité, la spécificité et le degré de précision pour l’échelle de dépression gériatrique et l’Inventaire de dépression de Beck selon différents scores seuil de division.

Étude 2 : Non mentionné.

Étude 3 : Les auteurs mentionnent que le score moyen de leur groupe dépressif est de 16,9 ± 5,7 pour la GDS 30 et de 2,23 ± 1,4 pour la mini-GDS.

Référence 3 : Scores d’après la version GDS-30 : 0 à 9 = normal, 10-19 = légèrement dépressif, 20 à 3 = sévèrement dépressif. Scores d’après la GDS-15 : 0 à 3 = normal, 4 à 10 = légèrement dépressif, 11 à 15 = sévèrement dépressif.

Référence 4 : Un score total égal ou supérieur à 1 indique une très forte probabilité de dépression. Un score égal à 0 indique une très forte probabilité d’absence de dépression.

Personnes ressources

Version originale : Jerome A. Yesavage, MD
Psychiatry and Behavioral Sciences
Stanford University School of Medicine
Téléphone : (650) 852-3287
Télécopieur : (650) 852-3297
Courriel : yesavage@stanford.edu

Version française : Paul Bourque, Ph.D.
Professeur titulaire, Département de psychologie
Université de Moncton
Téléphone : (506) 858-4203
Télécopieur : (506) 858-4768
Courriel : bourqup@umoncton.ca

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Ralisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page