Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Dépression
Titre de l'instrument de mesure
Échelle de dépression d'Hamilton (7 et 17 items)
Référence

Hamilton, M. (1960). A rating scale for depression. Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry, 23, 56-62.

Hamilton, M. (1967). Development of a rating scale for primary depressive illness. British Journal of Social and Clinical Psychology, 6(4), 278-296.

Variables

Les dix-sept items de l'échelle originale, qui se répondent par un spécialiste, mesurent la dépression. Le choix de réponse varie de 0 (pour absence du symptôme) à 2 ou 4 selon les questions (pour impact maximal du symptôme). Le score total s'étend de 0 à 52. Exemple de question : « 2. Sentiments de culpabilité : 0=Absent, 1=S’adresse des reproches à lui-même, a l’impression qu’il a causé un préjudice à des gens, 2=Idées de culpabilité ou rumination sur des erreurs passées ou sur des actions condamnables, 3=La maladie actuelle est une punition. Idées délirantes de culpabilité, 4=Entend des voix qui l’accusent ou le dénoncent et/ou des hallucinations visuelle menaçantes ».

Pour ce qui est de l’échelle à 7 items, elle est utilisée pour identifier si des patients atteints de troubles dépressifs majeurs sont en rémission, lorsqu’il est administré lors de visites consécutives. Les 7 items sont cotés également cotés de 0 à 2 ou 4. Exemple de question : « 1. Humeur dépressive (tristesse, avoir « les bleus », tendance à pleurer) : Avez-vous ressenti de l’abattement ou de la dépression au cours de la semaine écoulée; À quelle fréquence et pendant combien longtemps? 0=Absent, 1=Indiqué seulement si l’on interroge le sujet, 2=Signalé verbalement spontanément, 3=Le sujet communique ses états affectifs non vrbalement, 4=Le sujets communique à peu près seulement ses états affectifs dans ses communications spontanées, verbales et non verbales ».

Référence de la traduction

Étude 1 :
Lemperière, T., Lépine, J.P., Rouillon, F., Hardy, P., Ades, J., Luaute, J.P., & Ferrand, I. (1984). Comparaison de différents instruments d'évaluation de la dépression à l'occasion d'une étude sur l'Athymil 30 mg. Annales Médico-Psychologiques, 142, 1206-1212.

Note : L'instrument est présenté dans : Cottraux, J., Bouvard, M., & Lègeron, P. (1985). Méthodes et Échelles d'Évaluation des Comportements. Pp.137-141. Éditions EAP. Issy-les-Moulineaux, France.

Étude 2 :
McIntyre, R.S., Konarski, J.Z., Macini, D.A., Fulton, K.A., Parikh, S.V., Grigoriadis, S., Grupp, L.A., Bakish, D., Filteau , M.J., Gorman, C., Nemeroff, C.B., Kennedy, S.H. (2005). Mesurer la sévérité de la dépression et la rémission en soins de santé primaires : validation de l’échelle HAMD-7. Journal de l’Association Médicale Canadienne, 173(11), online 1-9.

Population

Étude 1 :
Population adulte composée de 79 personnes atteintes d'une dépression jugée sévère ou très sévère. Soixante-six pourcent de l'échantillon était hospitalisé. Il est à noter que les sujets participaient à une étude évaluant l'efficacité d'un médicament.

Étude 2 :
410 patients anglophones ou francophones, répondants aux critères de trouble dépressif majeur, ont participé à l’étude. 205 de ceux-ci ont été évalués à l’aide du HAMD-17 (femmes = 64%, âge moyen = 43,1 ans) et le HAMD-7 a également été testé sur 205 sujets (femmes = 66%, âge moyen 42,9 ans).

Type de traduction

Études 1 et 2 : Non mentionné.

Prétest

Études 1 et 2 : Non mentionné.

Fidélité

Étude 1 : Non mentionné.

Étude 2 :
Cohérence interne : pour le HAMD-7, les alphas de Cronbach varient entre 0,51 et 0,843 pour chacune des 6 visites effectuées. Les alphas pour le HAMD-17 sont entre 0,57 et 0,848.

Validité

Étude 1 :
Validité concomitante : l'échelle de Hamilton a été comparée avec l'inventaire de dépression de Beck (1961), l'échelle de dépression MADRS (Montgomery & Asberg, 1979), une échelle d'évaluation clinique globale de la gravité et une échelle d'évaluation de l'amélioration. La dépression a été évaluée à quatre temps : à l'entrée dans l'étude, au septième jour, au quatorzième jour et au vingt-huitième jour. Les coefficients de corrélation entre les instruments de mesure ont été calculés pour chacun des quatre temps d'évaluation. La valeur des coefficients augmente avec le temps mais peu importe le moment de l'évaluation la corrélation la plus forte reste celle entre l'échelle de Hamilton et le MADRS (rT1=0,69; rT2=0,86; rT3=0,92; rT4=0,92).

Étude 2 :
La corrélation entre les scores totaux du HMD-7 et du HMD-17 est significative (p<0,001). De plus, le HAMD-7 et le HAMD-17 démontrent une bonne validité convergente avec le MADRS. Il y a aussi une corrélation importante entre le HAMD-7 et CGI-I/S.

Normes

Étude 1 : Population adulte : on considère qu'il faut un score total d'au moins 18 pour parler de dépression modérée.

Étude 2 : Un score de 3 indique une rémission totale, un score 4 indique une réponse partielle ou nulle.

Personnes ressources

Version française: Dr Jean Cottraux
Neuropsychiatre, Hôpital Neurologique
Lyon, France
Téléphone : 04 72 11 80 65
Télécopieur : 04 72 35 73 30
Courriel : cottraux@unviv-lyon1.fr

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page