Accueil  
Contactez-nous  
English  
 


Catégorie
Dépression
Titre de l'instrument de mesure
Échelle de ralentissement dépressif
Rfrence

Version à 16 items :
Widlocher, D. (1981). L'Échelle de ralentissement dépressif: fondements théoriques et premières applications. Psychologie Médicale, 13 B, 53-60

Version à 27 items :
Widlocher, D. (1980). L'évaluation quantitative du ralentissement psychomoteur dans les états dépressifs. Psychologie Médicale, 12(13), 2725-2729.

Variables

Version à 16 item :
Cet instrument mesure les différents aspects du ralentissement idéomoteur liés à la dépression. Le spécialiste évalue 16 symptômes et note chacun de ceux-ci selon la cotation suivante: 0-normal, 1-doute sur le caractère pathologique du phénomène observé, 2-signe pathologique mais discret, 3-évident pour tout observateur, 4-massif.

Note : Cette échelle de 16 items est disponible dans : Bouvard, M. & Cottraux, J. (1996). Protocole et Échelles d’Évaluation en Psychiatrie et en Psychologie. Pp. 167-169. Collection Médecine et Psychothérapie, Masson : Paris, Éditeur.

Rfrence de la traduction

L'instrument a été conçu en français.

 

 

Population

Étude 1:  
Collet, L., & Cottraux, J. (1986).  Inventaire abrégé de la dépression de Beck (13 items). Étude de la validité concurrente avec les échelles de Hamilton et de ralentissement de Widlocher. L'Encéphale, 12, 77-79.

 

 Ils ont étudié 31 hommes et de 19 femmes déprimés, agés entre 18 et 68 ans.

Étude 2:
Jouvent, R., Fréchette, D., Binoux, F., Lancrenon, S., & des Lauriers, A. (1980). Le ralentissement psycho-moteur dans les états dépressifs: construction d'une échelle d'évaluation quantitative. Encéphale, 6, 41-58.

Cette étude évalue des patients déprimés (N=35 dans l'étape 1, N=38 dans l'étape 2).

Étude 3 :
Widlocher, D. (1980). L'évaluation quantitative du ralentissement psychomoteur dans les états dépressifs. Psychologie Médicale, 12(13), 2725-2729.

 

Un échantillon de 35 déprimés hospitalisés.

 

Type de traduction

L'instrument a été conçu en français.

Prtest

Études 1, 2 et 3 : Non mentionné.

Fidlit

Étude 1 : Non mentionné.

Étude 2 :
Étape 1 : Le coefficient de corrélation inter-juges chez les médecins pour l'échelle de ralentissement dépressif s'élève à 0,86.  De plus, des corrélations inter-items et avec le ralentissement global démontrent que tous les items à l'exception de quatre s'avèrent intercorrélés et fortement corrélés au ralentissement global.

Étape 2 : Suite à l'étape 1, certains items ont été exclus ou modifiés tandis que d'autres ont été ajoutés.  La nouvelle version contient 27 items et est graduée de 0 (absence de trouble) à 4 (trouble maximal).

La concordance entre les évaluateurs est dans l'ensemble élevé sauf pour quatre items. Des corrélations inter-items et avec le ralentissement global démontrent que tous les items à l'exception de cinq s'avèrent intercorrélés et fortement corrélés au ralentissement global.

Étude 3 :
Avec la version originale de 29 items, une bonne dispersion des notes et une corrélation inter-juges satisfaisante ont été obtenues. Lorsque la version a été modifiée pour contenir 17 items, tous, à l’exception de 5 items, sont inter-corrélés ou fortement corrélés.

Validit

Étude 1 :
Validité concomitante : le score global de l'échelle de Widlocher corrèle à 0,382 (p<0,01) avec le score global de l'échelle de Beck (1961). Les auteurs rapportent que le score global de l'échelle de ralentissement de Widlocher est significativement corrélé à l'échelle de Hamilton (1967) et à son item ralentissement.

Étude 2 :
Étape 1 : une analyse en composantes principales fait ressortir trois facteurs expliquant 61% de la variance : 1- ralentissement psycho-moteur (48%); 2- un facteur difficilement identifiable (8%) et 3- un facteur qui pourrait représenter l'anxiété (5%). 
Les auteurs ont aussi calculé une corrélation entre l'échelle de ralentissement et une note pondérée composée de l'item de ralentissement dépressif (60%) et les items de ralentissement de la NOSIE (40%). La corrélation est de 0,20.

Étape 2 : Validité : une analyse en composantes principales fait ressortir trois facteurs expliquant 59,9% de la variance : Le premier facteur peut être appelé ralentissement psychomoteur (47,5%) tandis que les deuxième et troisième facteurs sont difficilement identifiables et expliquent respectivement 7,1% et 5,3% de la variance. 
Des analyses corrélationnelles faites aux trois rencontres s'avèrent toutes significatives. L'échelle de ralentissement est corrélé significativement avec le score total de l'échelle de Hamilton (temps 1 : r=0,385; temps 2 : r=0,670 et temps 3 : r=0,663) de même qu'avec l'item ralentissement de l'échelle de Hamilton (temps 1 : r=0,632; temps 2 : r=0,819 et temps 3 : r=0,719).

Étude 3 :
Avec la version à 29 items, une analyse en composantes principales a dégagé un facteur (F1) qui explique à lui seul 48% de la variance. Lorsque la version à 27 a été évaluée, ils ont trouvé que le facteur F1 expliquait près de 50% de la variance.

Normes

Étude 1 : Moyenne, écart type, médiane et valeurs extrêmes.

Étude 2 : Moyennes et écarts types.

Étude 3 : Non mentionné.

Personnes ressources

---

Lien vers l'instrument
Aucun
Webmestre | Ralisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page