Mot
du comité
organisateur
Composition
du comité
organisateur
Programme
Composition
des jurys
Appel
de
présentations
Inscription
et soumission
des résumés
Bourses
de
voyages
Prix
Lieu
et directions
Hébergement
Contact

Composition du comité organisateur

Margaux Blamoutier MSc, présidente du comité étudiant du RQRV

Margaux Blamoutier détient un Baccalauréat en Activité Physique et Sportive obtenu à l’université Rennes II en France et une Maitrise en Neurocinétique obtenue à l’Université du Québec à Montréal.

Elle est actuellement étudiante au doctorat au sein du laboratoire de Neuromotricité du professeur Christian Duval, au Département de Kinanthropologie de l’Université du Québec à Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur la mobilité des personnes âgées dans la communauté. Plus spécifiquement, elle étudie l’espace de vie des personnes âgées en bonne santé, les déterminants et caractéristiques de cet espace de vie en passant par la maitrise d’appareils de mesure tels qu’un GPS ou un costume composé de capteurs de mouvements.

Richard Boyer PhD

Titulaire d’un doctorat en santé publique, Richard Boyer est chercheur agrégé au département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Il se consacre à l’épidémiologie des troubles mentaux au sein de la population québécoise (adolescents, adultes et aînés). Il s’intéresse en particulier à la détresse psychologique comme indicateur de la santé mentale en santé publique, à la relation existant entre l’évolution de la détresse psychologique et celle de la vie conjugale chez aînés, ainsi qu’aux liens existant entre les troubles mentaux et le risque de suicide. Sa recherche est financée par plusieurs organismes subventionnaires En 2008, il a reçu le Prix Alex-Leighton de l’Académie canadienne d’épidémiologie psychiatrique et de l’Association des psychiatres du Canada.

Stéphanie Chevalier

Stéphanie Chevalier est présentement professeure adjointe au Centre de nutrition et des sciences de l’alimentation du Département de Médecine de l’Université McGill et chercheuse membre de l‘Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill. Suite à une formation en diététique et des études doctorales en nutrition complétées à l’Université de Montréal, elle a poursuivi des études post-doctorales en nutrition et métabolisme à McGill.

Elle détient une bourse de chercheur-boursier (Junior 2) du Fonds de recherche du Québec-Santé. Son programme de recherche porte principalement sur l’étude de la résistance à l’insuline et défauts du métabolisme des protéines et des glucides dans la sarcopénie du vieillissement et la cachexie du cancer. Plus spécifiquement, ses travaux incluent l’utilisation de traceurs isotopiques stables, techniques de spectrométrie de masse et modélisation mathématique pour quantifier les flux métaboliques chez l’humain. Elle s’intéresse également à la problématique de la malnutrition chez la personne âgée, particulièrement fragilisée.

Pierrette Gaudreau PhD

Pierrette Gaudreau a reçu sa formation doctorale au National Institutes of Health (Bethesda, Maryland, USA) et détient un doctorat en pharmacologie de l’Université de Sherbrooke. Elle a fait sa formation postdoctorale en neuroendocrinologie à l’Université de Montréal.

Elle est professeure titulaire au département de médecine de cette université et directrice du laboratoire de neuroendocrinologie du vieillissement au Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Elle est co-coordonnatrice de l’infrastructure "Colonies de rats” âgés du RQRV depuis 1995 et de la biobanque de l’étude longitudinale NuAge depuis sa mise sur pied. Elle a été directrice adjointe du RQRV de 2003 à 2009. Elle est conseillère scientifique au Fonds de la Recherche en Santé du Québec (FRSQ) depuis 1993.

Ses travaux de recherche portent principalement sur la neuroendocrinologie du vieillissement et la nutrition. Ils ont pour but l’étude de la fonction somatotrope et du récepteur du facteur de libération de l’hormone de croissance (GHRH-R) et l’identification des mécanismes moléculaires et cellulaires centraux et périphériques contribuant à la somatopause. Elle mène également des études chez une cohorte d’homme et de femmes âgées, portant sur différents aspects de nutrition comme déterminant d’un vieillissement réussi. Finalement, elle étudie le rôle d’un nouveau GHRH-R qu’elle a récemment identifié dans le rein.

Sa recherche est financée par les FRSQ et les IRSC. Elle est auteure de plus de 140 articles originaux et détient plusieurs brevets canadiens, américains and internationaux, portant sur des marqueurs de récepteurs peptidergiques et sur des superagonistes du GHRH.

José A Morais, MD, FRCPC, CSPQ

Diplômé de Médecine de l’Université de Montréal – 1987
Interne en Médecine Générale, Hôpital St-Luc, Montréal, 1987-88
Résidence en Médecine Interne, Hôpital Royal Victoria, Montréal, 1988-1991
Résidence en Gériatrie, Programme Réseau du Collège des Médecins du Québec, 1991-93
Fellow en recherche au Centre de nutrition et des sciences de l’alimentation de McGill, 1993-96
Interniste et Gériatre au Centre Universitaire de Santé McGill, Montréal depuis 1996
Chercheur Boursier-clinicien Senior du FRSQ 2006-2009
Professeur agrégé de Médecine, Université McGill depuis 2008
Directeur de la Division de Gériatrie de l’Université McGill depuis 2009
Directeur adjoint du Réseau québécois de recherche sur el vieillissement depuis 2011
Plus de 40 publications avec comité de pairs dans des journaux scientifiques
Plus de 50 conférences dans des congrès scientifiques ou des activités médicales continues

Il s’intéresse principalement aux besoins en protéines alimentaires au cours du vieillissement, au métabolisme des protéines corporelles et musculaires, à la résistance à l’insuline, à la prévention de la fragilité et de la perte musculaire associée à l’immobilité et au vieillissement, ainsi qu’à la nutrition et au maintien de la santé.